Star Wars Épisode VII : Le Réveil de la Force – La critique (sans spoiler)

the-force-awakens-posterHier soir, je suis allé voir l’Épisode VII de Star Wars : Le Réveil de la Force. Comme beaucoup de fans, j’attendais ce film avec beaucoup d’impatience et j’ai très envie de vous faire part de mon avis. Cette mini-critique est garantie sans aucun spoiler donc vous pouvez la lire sans risque si vous n’avez pas encore vu le film et j’espère qu’elle vous donnera envie de vous rendre dans votre salle obscure la plus proche pour le voir si vous hésitez encore 🙂

Je craignais d’être déçu que le film ne soit pas à la hauteur des espérances de la colossale campagne marketing dont il bénéficie. Rassurez-vous, le film est tout simplement excellent, que ce soit dans la réalisation que dans le scénario.

Les nouveaux personnages enrichissent le casting sans s’y substituer et réservent vraiment beaucoup de surprises. BB-8 est absolument génial et attachant avec ses airs de petit chien mignon (sauf que la baballe, c’est lui !). Ne vous laissez pas berner par la cape noire, le masque et la voix métallique de Kylo Ren, il est loin d’être un Dark Vador réchauffé comme un café Nespresso au micro-ondes. On en apprend beaucoup à son sujet, sa personnalité, ses forces et ses faiblesses tandis que Dark Vador demeurait très mystérieux dans l’Ancienne Trilogie. Quant à Rey et Finn, leurs différences vont très vite laisser place à leur complémentarité pour former le duo héroïque de choc par excellence.

finn-rey

Le fan service est omniprésent, même un peu trop d’ailleurs. L’épisode est blindé de clins d’œil à l’ancienne trilogie. Si la plupart sont assez subtils sous la forme de plans similaires, d’apparitions furtives d’éléments de l’ancienne trilogie ou encore de private jokes entre les personnages, certains pans du scénario semblent avoir été allègrement repompés des épisodes 4 à 6 ce qui donne par moments le sentiment de regarder un vulgaire reboot plutôt qu’une suite avec une nouvelle histoire.

En revanche, les anciens personnages ont été parfaitement intégrés à l’épisode. Personne ne manque à l’appel, chacun est égal à lui-même et parfaitement conforme à ce qu’on s’attend. Leur temps d’apparition à l’écran a été idéalement dosé pour ne pas voler la vedette aux nouveaux personnages sans pour autant avoir été relégués au second plan comme de vieux appâts marketing.

star-wars-force-awakens-han-solo-chewbacca

Les décors, vaisseaux et environnements sont conformes à ce qu’on a l’habitude de voir. Encore une fois, rien ne manque. Les unités, vaisseaux et bâtiments du Nouvel Ordre n’ont subi qu’une légère modernisation par rapport au design de l’Empire tandis que la Résistance s’est contentée de donner un coup de peinture aux X-Wings de l’ancienne Alliance Rebelle histoire de les rafraichir un peu. Quant à cette vieille gimbarde rafistolée de Faucon Millenium, il en a toujours autant dans le ventre !

x-wings

Côté technique, la réalisation est au poil. Le spectacle est éblouissant et est un vrai plaisir à regarder, bien que certains personnages en images de synthèse fassent un peu trop cartoon par rapport aux animatronics et aux maquettes habituellement utilisés.

Le film a été tourné en IMAX 70mm (et pas en numérique) ce qui offre un rendu visuel proche des épisodes précédents tout en offrant une qualité d’image supérieure. La conversion 3D rend plutôt bien dans l’ensemble mais l’effet relief est trop exagéré sur certains plans. Les objets censés être gigantesques comme le destroyer stellaire de Kylo Ren apparaît comme une vulgaire maquette de quelques mètres de large et dans les plans aériens, les acteurs semblent être de la taille de petits bonshommes Lego (Lego Star Wars ?) dans un décor en carton pâte. Si vous en avez la possibilité, je vous conseille de le voir en 2D et sur écran géant.

En conclusion, Le Réveil de la Force ne se distingue pas des autres épisodes et assure parfaitement la continuité de la saga, bien que réécrivant l’univers étendu. Cet Épisode VII offre une excellente mise en bouche pour les épisodes suivants sans pour autant nous laisser sur notre faim.

Vous aimez ? Partagez !
    Tagués avec : , , , ,